Martin Zerner | 1 Feb 10:22 2006
Picon

Anne-Marie est morte

Anne-Marie est morte lundi soir a l'hopital de la Salpetriere.

Elle a consacre sa grande energie a beaucoup de combats. Le plus 
marquant a ete la guerre d'independance algerienne. Le dernier, la 
lutte des sans-papiers.

Les obseques auront lieu samedi 4 11h20 au colombarium du Pere Lachaise.

Martin
--

-- 

mess-with-echelon: Ghaddafi Nuclear Taleban WTO Boeing
_____________________________________________
ZPAJOL liste sur les mouvements de sans papiers

* abonnement/desabonnement via le web a <http://listes.rezo.net/mailman/listinfo/zpajol/>
* abonnement par mail : ecrire a zpajol-on@...
* desabonnement par mail : ecrire a zpajol-off@...
* archives :  <http://news.gmane.org/gmane.politics.activism.zpajol>

wsol | 1 Feb 13:23 2006

Tr: [exiles10] La Cour de cassation renforce les droit s des étrangers


----Message réexpédié----
>Date: Tue, 31 Jan 2006 18:01:22 +0100
>De: Jérôme Gleizes 
>Sujet: [exiles10] La Cour de cassation renforce les droit
>
>
>**   ****La Cour de cassation renforce les droits des étrangers**** ***
>*[2006-01-31 17:15]
>
>PARIS (Reuters) - Une décision de la *Cour de cassation rendue mardi 
>renforce les droits des étrangers* placés en rétention administrative en 
>France dans l'attente d'une éventuelle expulsion.
>
>Dans trois affaires distinctes, la plus haute juridiction française a 
>jugé que la justice pénale était tenue à des "vérifications concrètes et 
>précises" pour s'assurer que l'étranger a été régulièrement "informé de 
>ses droits et placé en mesure de les faire valoir".
>
>Les droits en question sont l'assistance d'un interprète, d'un médecin, 
>d'un avocat, l'accès au consulat et à une personne au choix de 
>l'étranger placé en rétention.
>
>Dans les trois affaires examinées, les juges des libertés et de la 
>détention (JLD) avaient estimé que les étrangers auraient dû fournir 
>eux-mêmes la preuve que leurs droits avaient été violés. Les trois 
>ordonnances ont été annulées.
>
>Les JLD devront désormais vérifier que les procédures ont été respectées 
>notamment par la consultation d'un registre établi à cet effet, dit la 
(Continue reading)

wsol | 1 Feb 13:33 2006

26 janvier?: un charter de roumains a d?coll? de Roissy

ce courrier vous est adressé par une personne utilisant les services du site de publication ouverte http://paris.indymedia.org

Le contenu du texte ci-dessous n'émane pas du collectif qui gère le site et n'engage pas sa
responsabilité ; il n'en a d'ailleurs ni connaissance,
ni connaissance de l'adresse email (la votre) utilisée par l'expéditeur
En cas d'utilisation abusive, veuillez nous contacter :
imc-france-paris@... (archives publiques)
--- --- --- ---

+ voir sur le site du Centre de Media Indépendant Paris - +le de France:
http://paris.indymedia.org/article.php3?id_article=50459

Une fois encore, ce sont les Roumains qui font l\'objet d\'une expulsion collective. Ce matin du 26 janvier
2006 a décollé de Roissy un avion spécialement affrété par la France et l\'Espagne en direction de
Bucarest avec à son bord 130 ressortissants roumains, 20 interpellés en France et 110 en Espagne. 
L\'acharnement de l\'Europe à renvoyer de futurs ressortissants européens dans leur pays d\'origine
en employant la méthode humiliante des « vols groupés », « plus économiques et plus
efficaces » d\'après ses commanditaires, reflète les valeurs qui inspirent la construction
européenne en matière d\'immigration. 
Bien que dispensés de visa pour circuler dans l\'espace Schengen depuis 2001, les Roumains sont la cible
privilégiée des préfectures françaises qui ont développé le recours à un « arrêté de la
reconduite à la frontière spécial Roumains » fondé sur la vérification de leurs ressources
(parfois peu rigoureuse) : Ces mesures permettent de renvoyer les étrangers dispensés de visa
pendant les 3 mois suivant leur entrée en Europe, 3 mois durant lesquels ils sont censés bénéficier
d\'une liberté de circulation.  Ces mesures sont prises presque exclusivement à l\'encontre de
ressortissants roumains. 
A l\'arrivée à Bucarest, la majorité de ces personnes se verront confisquer leur passeport pour une
durée de 1 à 5 ans, sanction prise en application d\'une loi adoptée par les autorités roumaines sous
la pression de l\'Union européenne. 
La Cimade redit son opposition catégorique à l\'humiliante politique des charters, véritable menace
(Continue reading)

Picon

communiqué du MRAP NPDC, LDH 59 et CSP59

COMMUNIQUE

Du MRAP, de la LDH, du CSP59

Le Préfet du département 77 a fait évacuer les 43 sans papiers grévistes de 
la faim du local où ils s’étaient réfugiés à Noisiel.

Après 38 jours de silence, la réponse préfectorale aux revendications 
légitimes des sans papiers est l’arrestation et la détention des grévistes 
dans des commissariats du département.
Mutisme et répression sont devenus les seules réponses face aux 
revendications et actions sociales sont intolérables.

Ces méthodes de gouvernance du Ministre de l’Intérieur SARKOZY sont 
inacceptables.

Le MRAP et La LDH (Nord-Pas-de-Calais) et le CSP59 :

-         condamnent l’intervention policière contre les grévistes

-         exigent la satisfaction des revendications des sans papiers en 
grève de la faim : régulariser les grévistes et instaurer le dialogue pour 
l’examen régulier des dossiers du département 77.

Fait à Lille le 25/01/06

PS: envoyez vos fax et courriers à la préfecture du 77 au fax : 01 64 71 75 
25 et au Ministère de l’Intérieur au fax :  01 43 59 89 50.

--------------------------------------------------------------------------------
(Continue reading)

wsol | 1 Feb 15:31 2006

Re: Soutien Issa Jeudi 2 Février TA Paris 9 h30

pour le TA, il faut aller aujourd'hui chez cet avocat, et exiger le dossier avec tous les originaux et preuves.
il ne peut en aucun retenir des documents administratifs : c'est totalement illégal.

sans ce dossier il n'a aucune chance de voir l'annulation de son APRF,
SI IL N'APPORTE PAS LA PREUVE  de ces 10 années ( faire un récapitulatif rapide pour l'avocat cvommis
d'office, et le rencontrer à la première heure au TA pour lui transmettre le dossier)

en // faxer immédiatement à l'ordre des avocats et faxer au batonier de Paris au TGI de Paris une lettre 
afin de dénoncer cette reténtion de documents administratifs, essentiels pour la plaidoirie de 
l'avocat commis d'office de demain.

(  : il doit remettreTOUT  le dossier , si  il le faut ISSA peut faxer cette demande du centre de rétention de
Vincennes directement à cet avocat ripoux, en donnant le nom de la personne qui viendra le récupérer).
bcp. de ripoux, et d'incompétents sur la place du marché dans ce domaine du "non-droit des étrangers",
qui les plument.
cela n'empèche pas la plainte auprès  du batonier seul habilité à traiter cette plainte qui sera
transmise à l'odre des avocats.
solange

-------------------------------------------------------------
NetCourrier, votre bureau virtuel sur Internet : Mail, Agenda, Clubs, Toolbar...
Web/Wap : www.netcourrier.com
Téléphone/Fax : 08 92 69 00 21 (0,34 € TTC/min)
Minitel: 3615 NETCOURRIER (0,16 € TTC/min)

_____________________________________________
ZPAJOL liste sur les mouvements de sans papiers

* abonnement/desabonnement via le web a <http://listes.rezo.net/mailman/listinfo/zpajol/>
* abonnement par mail : ecrire a zpajol-on@...
(Continue reading)

Sonia Porot | 1 Feb 19:07 2006
Picon

sans-papiers du 77 : rassemblement le 3/12 à Torcy

---------- Forwarded message ----------
From: Sonia Porot <ouchka@...>
Date: Feb 1, 2006 7:07 PM
Subject: sans-papiers du 77 : rassemblement le 3/12 à Torcy
To: *AC! Forum <ac-forum@...>

Pour les sans papiers de Seine et Marne, une course contre la montre
s'engage pour empêcher des reconduites à la frontière :
- 5 d'entre eux sont actuellement en rétention au centre du
Mesnil-Amelot (Roissy),
- pour 2 des détenus, il était prévu que le consul d'Algérie signe les
laissez-passer de reconduite à la frontière ce mercredi 1 février
2006.

Tous les moyens de solidarité, toutes les pressions possibles ont leur utilité.

Une pétition doit être déposée chez le préfet de Seine et Marne à
Melun pendant la manifestation Réseau Education Sans Frontières (RESF)
cet après-midi mercredi 1 février 2006. On l'envoie également aux
différents consulats devant signer des laissez-passer de reconduite à
la frontière. Elle sera chaque jour déposée pour maintenir cette
pression.

http://www.sanspapiers77.ras.eu.org/ : site de signature de la Pétition

Une manifestation est prévue devant la sous-préfecture de Torcy
vendredi 3 février à 18 h, suivie d'une auto-invitation au conseil
municipal de Noisiel à 21 h. Lors de ce conseil municipal, il est
prévu de déposer une motion demandant au maire de Noisiel un
positionnement clair sur ce problème. Pour nous aider à soutenir cette
(Continue reading)

christophe herin | 1 Feb 21:26 2006
Picon

PARIS: rassemblement vendredi 3 février

de la part de Maryse:

rassemblement des collectifs parisiens vendredi 3 février de 15h à 17h  
place de la république

_____________________________________________
ZPAJOL liste sur les mouvements de sans papiers

* abonnement/desabonnement via le web a <http://listes.rezo.net/mailman/listinfo/zpajol/>
* abonnement par mail : ecrire a zpajol-on@...
* desabonnement par mail : ecrire a zpajol-off@...
* archives :  <http://news.gmane.org/gmane.politics.activism.zpajol>

Picon

SANS PAPIERS DOIVENT LIBERER LES 5 OTAGES SANS PAPIERS GREVISTES DE LA FAIM

SANS PAPIERS
en lutte>>>coordination nationale

SARKOZY ET LE PREFET DU 77
DOIVENT LIBERER LES 5 OTAGES SANS PAPIERS GREVISTES DE LA FAIM

Le bilan du CSP77 sur la bataille judiciaire imposée aux grévistes de la 
faim fait état : « Sur les sept personnes passées aujourd’hui au Tribunal 
administratif :

Quatre nullités :

MEGHAGHI Amaria de nationalité Algérienne, EKAKA Delta Anse Phejo Leticya de 
nationalité Congolaise, ZELLAGUI Moussa de nationalité Algérienne, TRAORE 
Aly de nationalité Malienne
Trois refus : ZIANI Mamar de nationalité Algérienne, BOUGHRIS Salahddin de 
nationalité Algérienne, MOKHTARI Khelifa de nationalité Algérienne

Cinq personnes sont encore au centre de rétention et menacé d’expulsion : 
HABACHI M’hamed de nationalité Algérienne, ZIANI Mamar de nationalité 
Algérienne, GHARS Nasr de nationalité Tunisienne, MAMA Sam de nationalité 
Gambienne, MAYANIKA Kambwa de nationalité Congolaise
Quatre personnes libérées mais toujours menacées d’expulsio n : LACHACHI 
Aicha (nullité à Meaux, rejeté à Melun, et aussi a la cour d’appel de 
paris), BOUGHRIS Salahddine (nullité à Meaux, rejeté à Melun, et aussi a la 
cour d’appel de paris), MOKHTARI Khelifa (nullité à Meaux, rejeté à Melun, 
et aussi a la cour d’appel de paris), BELLAREDJ Zakia (assignation à 
résidence, rejeté à Melun) ».

Continuons la mobilisation pour FAIRE LIBERER LES 5 CAMARADES GR2VISTES DE 
(Continue reading)

christophe herin | 2 Feb 13:42 2006
Picon

les jeunes sans papiers à l'école de l'expulsion (Libération)

Mobilisation pour empêcher le renvoi de familles dont les enfants sont 
scolarisés.
Les jeunes sans-papiers à l'école de l'expulsion

Par Catherine COROLLER et Mourad GUICHARD
jeudi 02 février 2006

à Orléans

«Je suis une élève scolarisée sans papiers, je vis depuis cinq ans en 
France, je passe le bac cette année et, malgré mes bonnes notes, j'ai eu un 
refus de titre de séjour», raconte au micro Nabila Baroudi avant de fondre 
en larmes. Elève parisienne du lycée Honoré-de-Balzac, cette jeune 
Algérienne a participé, hier, place Saint-Michel à Paris, à la Journée 
nationale de protestation organisée par le Réseau éducation sans frontières 
(RESF). «Enseignants, élèves, parents d'élèves et citoyens attachés aux 
droits de l'homme» étaient invités à «se rassembler devant les préfectures 
des principales villes de France».

Objectif : obtenir du gouvernement qu'il permette à ces jeunes de poursuivre 
leurs études en France. En clair, qu'il ne les expulse pas, ni leurs 
parents. Le 31 octobre 2005, le ministère de l'Intérieur a publié une 
circulaire suspendant l'éloignement des élèves et de leurs familles jusqu'à 
la fin juin 2006. Mais cette circulaire n'est pas appliquée : «Plus d'une 
cinquantaine de parents d'enfants scolarisés et quelques élèves ont été 
placés en rétention, dans l'attente de leur expulsion», affirme RESF. La 
plupart ont été finalement libérés grâce à la mobilisation des écoles et des 
associations, mais cinq ont été expulsés. Ensuite, pour RESF, «cette 
circulaire suspend simplement l'exécution des expulsions, elle laisse les 
jeunes et les parents dans la clandestinité, dans l'angoisse d'expulsions 
(Continue reading)

christophe herin | 2 Feb 13:42 2006
Picon

Un journaliste congolais prêt à être livré par avion à Kinshasa ( Libérartion)

Un journaliste congolais prêt à être livré par avion à Kinshasa
Recherché dans son pays, le tribunal d'Orléans lui refuse un titre de 
séjour.

Par Mourad GUICHARD
vendredi 13 janvier 2006

dans le Loiret, mieux vaut être blanc et doté d'un titre de séjour valide. 
Pour les autres, l'aventure peut se terminer au centre de rétention de 
Cercottes, ultime étape avant l'expulsion. Une situation que connaît Delly 
Lunzala-Mukanga, journaliste congolais de 47 ans, réfugié en France depuis 
septembre 2003. Il est actuellement détenu au centre de rétention du 
Mesnil-Amelot (Seine-et-Marne). «Je travaillais depuis 1993 pour divers 
journaux congolais, raconte-t-il. Je traitais des sujets aussi divers que la 
vie des syndicats, la lutte contre le sida...» Puis ce fut l'ère Kabila. 
«J'ai essayé de sensibiliser les jeunes aux dangers de la dictature qui 
naissait. Un régime comparable à celui de Mobutu. Je crois que mes problèmes 
viennent de là.» En 2003, la police fouille sa maison de Kinshasa et y 
trouve des écrits qualifiés de «subversifs» : une série de reportages sur la 
rébellion destinés à alimenter un ouvrage collectif.

Désarroi. Depuis août 2005, Delly fait l'objet d'un avis de recherche établi 
en bonne et due forme par l'agence nationale de renseignement de son pays. 
Autrement dit, la police politique du pouvoir en place à Kinshasa. Motif ? 
«L'intéressé, activiste politique, ne cesse de se distinguer par des menées 
subversives et par des campagnes psychologiques (...) portant atteinte à la 
sûreté de l'Etat.» Malgré la production de l'avis de recherche et la 
convocation du département de la Sécurité intérieure, le tribunal 
administratif d'Orléans vient de confirmer le refus préfectoral de lui 
délivrer un titre de séjour. Nadia Dos Reis, son avocate, ne cache pas son 
(Continue reading)


Gmane