christian | 1 Sep 13:29 2005
Picon

le libre et gratuit : qui paie ?

salut a tous,

vu su aide <at> lea-linux :
Pierre Coutant wrote:

>> Bonjour,
>> Je soulève ici une question n'ayant rien à voir avec l'aspect tehnique
>> de la liste, mais... nouvel (et simple ) utilisateur des logiciels
>> libres (et gratuits) n'ayant, jusqu'il y a peu, connu que les logiciels
>> marchants je me pose la question cependant du "qui paie quoi".
>> Car au-delà du bénévolat il ya bien des coûts, pour payer les
>> développeurs, les matériels... ne serait-ce que pour le fonctionnement
>> de la présente ligne...
>> SVP, aidez-moi à comprendre...
>  
>
moins novice que pierre dans l'utilsation de logiciels libres, je me
pose cependant la meme question et on me la pose aussi lorsque
j'installe linux et des logiciels libres chez d'autres personnes...
christian

Olinux | 1 Sep 14:03 2005
Picon

Re: le libre et gratuit : qui paie ?

christian a écrit :

>salut a tous,
>
>vu su aide <at> lea-linux :
>Pierre Coutant wrote:
>
>  
>
>>>Bonjour,
>>>Je soulève ici une question n'ayant rien à voir avec l'aspect tehnique
>>>de la liste, mais... nouvel (et simple ) utilisateur des logiciels
>>>libres (et gratuits) n'ayant, jusqu'il y a peu, connu que les logiciels
>>>marchants je me pose la question cependant du "qui paie quoi".
>>>Car au-delà du bénévolat il ya bien des coûts, pour payer les
>>>développeurs, les matériels... ne serait-ce que pour le fonctionnement
>>>de la présente ligne...
>>>SVP, aidez-moi à comprendre...
>>>      
>>>
>> 
>>
>>    
>>
>moins novice que pierre dans l'utilsation de logiciels libres, je me
>pose cependant la meme question et on me la pose aussi lorsque
>j'installe linux et des logiciels libres chez d'autres personnes...
>christian
>
>
(Continue reading)

Henri-Damien LAURENT | 1 Sep 14:16 2005
Picon

Re: le libre et gratuit : qui paie ?

christian a écrit :

>salut a tous,
>
>vu su aide <at> lea-linux :
>Pierre Coutant wrote:
>
>  
>
>>>Bonjour,
>>>Je soulève ici une question n'ayant rien à voir avec l'aspect tehnique
>>>de la liste, mais... nouvel (et simple ) utilisateur des logiciels
>>>libres (et gratuits) n'ayant, jusqu'il y a peu, connu que les logiciels
>>>marchants je me pose la question cependant du "qui paie quoi".
>>>Car au-delà du bénévolat il ya bien des coûts, pour payer les
>>>développeurs, les matériels... ne serait-ce que pour le fonctionnement
>>>de la présente ligne...
>>>SVP, aidez-moi à comprendre...
>>>      
>>>
>> 
>>
>>    
>>
>moins novice que pierre dans l'utilsation de logiciels libres, je me
>pose cependant la meme question et on me la pose aussi lorsque
>j'installe linux et des logiciels libres chez d'autres personnes...
>christian
>  
>
(Continue reading)

Petitroll | 1 Sep 14:18 2005
Picon

Re: le libre et gratuit : qui paie ?


> En tout cas, il faut surtout se dire que les logiciels libres sont 
> gratuits une fois qu'ils ont été payé une fois, c'est à dire amortis.

Vaste question en effet, comme le soulève Emmanuel.

A noter qu'un logiciel libre n'est pas forcément gratuit. Il est stipulé 
dans la GPL par exemple que rien n'interdit la vente d'un logiciel 
protégé par GPL (il existe une 'foultitude' de licences libres, qui le 
sont plus ou moins ... On à passé pas mal de temps dans le labo pour 
lequel je bosse à résoudre des problèmes de licence ... : <at> ).

 <at>  bientôt

Seb

Ps : une lectuere plus ou moins attentive de la GPL me semble utile pour 
tous ceux qui sont intéréssé. Il existe une version (très bien) traduite 
en français également pour les non anglophones, qui n'a par contre pas 
vraiment de valeur juridique en france.

Une licence libre appellée CeCill à été mise en place par le CNRS me 
semble t'il, mais elle n'est valable qu'en territoire français, ce qui 
est un peu utopique ^_^.

A noter aussi que, sauf changement contraire depuis juillet, aucune 
ordonnance juridique ne valide la GPL en france :'( ... Il n'y a aucune 
jurisprudence... Mais c'est un autre débat !!

(Continue reading)

Henri-Damien LAURENT | 1 Sep 14:32 2005

Re: le libre et gratuit : qui paie ?

Petitroll a écrit :

>
> Ps : une lectuere plus ou moins attentive de la GPL me semble utile 
> pour tous ceux qui sont intéréssé. Il existe une version (très bien) 
> traduite en français également pour les non anglophones, qui n'a par 
> contre pas vraiment de valeur juridique en france.
>
> Une licence libre appellée CeCill à été mise en place par le CNRS me 
> semble t'il, mais elle n'est valable qu'en territoire français, ce qui 
> est un peu utopique ^_^.
>
> A noter aussi que, sauf changement contraire depuis juillet, aucune 
> ordonnance juridique ne valide la GPL en france :'( ... Il n'y a 
> aucune jurisprudence... Mais c'est un autre débat !!

Certes, mais rien n'interdit de publier un logiciel sous double license 
GPL/CECiLL, puisqu'elles ne ssont en rien contradictoire. cf. un petit 
débat qui date de quelques mois sur les licenses dans la liste aide.

Petitroll | 1 Sep 14:47 2005
Picon

Re: le libre et gratuit : qui paie ?


> Certes, mais rien n'interdit de publier un logiciel sous double license 
> GPL/CECiLL, puisqu'elles ne ssont en rien contradictoire. cf. un petit 
> débat qui date de quelques mois sur les licenses dans la liste aide.

C'est moi qui l'avait lancé !!

++

Seb

Emmanuel Fleury | 1 Sep 16:00 2005
Picon
Picon

Re: le libre et gratuit : qui paie ?

Salut,

La question de savoir qui finance n'est pas vraiment intéressante (en
tout cas pour moi). Je préférai élargir cette question en me demandant
plutôt quelles sont les différents moteurs qui poussent les développeurs
à coder des logiciels sous licences libres.

1) Parce qu'écrire du code libre c'est bien
===========================================
Dans les temps lointains du commencement du mouvement Open Source,
lorsque les gens qui passaient leurs logiciels sous licence GPL étaient
considérés comme des doux dingues, la première motivation était de créer
une bases de logiciels totalement libres et ouverts. Quelques fanatiques
dont Stallman est la figure emblématique codent dans cet esprit. Ils
sont toute fois de plus en plus rares. Non pas que leur nombre diminue,
mais plutôt parce que le nombre des développeurs Open Source pour
d'autres raisons qu'idéologiques est en constante augmentation alors que
le nombre des zélotes, lui, reste stable.

Parmi les logiciels les plus connus, on peut citer Emacs, GCC, et toute
la série GNU en général.

2) Parce que je veux un logiciel qui fait ce je veux comme je le veux
=====================================================================
Toujours dans les débuts du logiciel libre, il arrivait souvent que des
développeurs partagent avec d'autre un logiciel qui était à l'origine
développé pour leur usage "privé", quelques scripts, un petit programme
C, etc. La motivation principale étant que JAMAIS on n'arriverait à
vendre un tel produit qui a été conçu dans l'esprit d'une utilisation
locale mais qui pourrait servir à d'autres. Libérer les sources, c'était
(Continue reading)

David | 1 Sep 19:02 2005
Picon

Re: le libre et gratuit : qui paie ?


> L'idée est ici de constituer une base logicielle qui permettra ensuite
> de gagner de l'argent en fournissant des services autour de cette base.

je crois d'ailleurs que ce shéma représente la solution la plus viable: 
d'un coté le logiciel ou la distribution est fourni gratuitement à 
l'utilisateur privé (à qui on peut aussi proposer des boites avec manuel 
et de l'assistance payante), de l'autre des solutions pour les 
entreprises, qui permettent par les revenus générés de couvrir tous les 
frais, et pourquoi pas, de réaliser un bénéfice; Red Hat a prouvé que ça 
marche, Mandriva est en train de le faire...

> 1) Les particuliers sont prêt à payer pour des logiciels libres
> ===============================================================
> À chaque fois que le modèle économique de compagnies était basé sur les
> particuliers, il y a eut un cuisant échec au bout du chemin. On peut
> citer par exemple l'histoire de Loki Entertainment Software qui s'était
> donné pour but de traduire des jeux Windows pour Linux en espérant que
> les gens achèteraient. Il y a maintenant deux ans (trois ?) que Loki a
> mis la clef sous la porte avec des pertes records. De plus, tous les
> développements basés sur le volontariat des utilisateurs pour donner un
> peu d'argent pour en entretenir le développement (comme Sketch par
> exemple) rapportent trop peu d'argent pour pouvoir en vivre. Les gens
> préfèrent donner un peu de leur temps pour fixer les bugs ou ajouter du
> code mais pas de l'argent.

l'histoire de Loki était un mauvais calcul au moment où ils l'ont fait; 
je pense que l'expérience aurait plus de chances d'être viable 
aujourd'hui, en 2005: il y a de plus en plus de gamers qui passent sous 
Linux, et qui sont prêts à payer pour des jeux, puisqu'ils le faisaient 
(Continue reading)

Emmanuel Fleury | 11 Sep 01:41 2005
Picon
Picon

Paquetages binaires Vs Compilation

Salut,

Juste une petite réflection qui me vient comme ça à une heure du matin.

Depuis quelques temps j'ai remarqué un changement relativement important
des demandes qui surgissent sur aide <at> lea-linux.org. Il y a quelques
années on avait des questions du type:

« Je veux compiler mon noyau avec le support du Gloubiboulga à pédale.
Comment dois-je m'y prendre ? »

Maintenant, on aurait plutôt tendance à avoir des questions du type:

« Je veux installer Firefox/OpenOffice/un_logiciel_ultra_connu, et j'ai
le message d'erreur suivant:

ts_xlib.c: Hors de toute fonction :
ts_xlib.c:1201: error: erreur de syntaxe before '*' token
ts_xlib.c:1203: error: erreur de syntaxe before '*' token
ts_xlib.c: Dans la fonction « TS_XInitImageFuncPtrs »:
ts_xlib.c:1206: error: `a0' undeclared (first use in this function)
make[1]: *** [ts_xlib.o] Erreur 1
make[1]: quittant le répertoire
« /home/sven/.WineCVS/sources/cvscedega/winex/tsx11 »
make: *** [tsx11/libwine_tsx11.so] Erreur 2

désolé pour la longueur
je fais quoi ? snif »

Bref, de simples utilisateurs (et se déclarant comme tels) se lancent
(Continue reading)

charles debureaux | 11 Sep 10:02 2005
Picon

Re: Paquetages binaires Vs Compilation

Le Dimanche 11 Septembre 2005 01:41, Emmanuel Fleury a écrit :
> Salut,
>
> Juste une petite réflection qui me vient comme ça à une heure du matin.
>
> Depuis quelques temps j'ai remarqué un changement relativement important
> des demandes qui surgissent sur aide <at> lea-linux.org. Il y a quelques
> années on avait des questions du type:
>
> « Je veux compiler mon noyau avec le support du Gloubiboulga à pédale.
> Comment dois-je m'y prendre ? »
>
> Maintenant, on aurait plutôt tendance à avoir des questions du type:
>
> « Je veux installer Firefox/OpenOffice/un_logiciel_ultra_connu, et j'ai
> le message d'erreur suivant:
>
> Bref, comment réagir face à ce nouveau public d'utilisateurs (simples) ?
> Dois-t-on les reconduire vers la sortie de aide <at> lea-linux.org ?
> Dois-t-on les guider vers ce qu'ils veulent mais ne savent pas exprimer?
> Dois-t-on les guider (aveuglément) vers le but (souvent étrange) qu'ils
> se sont fixé ?
>
> autre ?
>
> Amicalement

beau sujet :

à moins de cééer deux catégories bien définies, je ne vois pas bien comment 
(Continue reading)


Gmane